Oublier tout

■ Le bouddha vivant Lian-sheng, Sheng-yen Lu

■ Discours abstrus sur la délivrance

« Pointer du doigt la Lune »

■ Traduit du chinois par Sandrine Fang

■ Copyright © Sheng-yen Lu ©2017, Éditions Darong

 

Un fonctionnaire me demanda :

— Je suis un fonctionnaire, puis-je

apprendre le bouddhisme et obtenir la réalisation

?

Je répondis :

— C’est difficile à dire !

Le fonctionnaire demanda :

— Ce que veut dire le révérend maître

Lu, c’est que le fonctionnaire ne pourrait

pas obtenir la réalisation par la pratique du

bouddhisme ?

Je répondis :

— Ah ! À quel langage ce propos faitil

partie ?

Le fonctionnaire demanda à nouveau :

— Le révérend maître Lu dit tout à

coup que « c’est difficile », et tout à coup

« à quel langage ce propos fait-il partie ? »,

autrement dit, une fois qu’il est certain et

une fois qu’il est incertain. Qu’est-ce que

cela signifie ? Je ne comprends vraiment

pas ça.

Je dis :

— En fait, comprendre le coeur, pénétrer

la nature, finir le cycle des renaissances,

rompre totalement avec les ennuis

et ne plus subir le samsâra, c’est la voie où

l’on réalise l’état de bouddha durant la vie

présente. Sans distinguer celui qui est un

fonctionnaire de celui qui est un homme

ordinaire, il est bien difficile de parler de

leur réalisation si celle-ci est réussie ou

pas. Cependant, qu’importe que ce soit

fonctionnaire ou homme ordinaire, si l’on

cherche avec persévérance sa nature de

bouddha, on aura toujours la possibilité

d’atteindre l’état de bouddha. C’est pourquoi

j’ai dit « incertain » et « certain ».

Toute la raison se trouve là.

Le fonctionnaire demanda :

— Où se trouve la difficulté ?

Je répondis :

— La voie du Bouddha, ce n’est pas

les gens intelligents qui peuvent l’atteindre

; la voie du Bouddha, ce n’est pas

par des techniques que l’on peut la réaliser

; la voie du Bouddha, ce n’est pas

avec l’argent que l’on peut la réaliser ; la

voie du Bouddha, ce n’est pas les travailleurs

intellectuels qui peuvent la réaliser ;

la voie du Bouddha, ce n’est pas les hauts

fonctionnaires qui peuvent la réaliser ; la

voie du Bouddha, ce n’est pas les grands

bienfaiteurs qui peuvent la réaliser ; la voie

du Bouddha, ce n’est pas par la construction

d’un grand temple que l’on peut la

réaliser ; la voie du Bouddha, ce n’est pas

par l’étude des sûtra que l’on peut la réaliser

; la voie du Bouddha, ce n’est pas

par la pratique de la méditation que l’on

peut la réaliser…

Le fonctionnaire demanda :

— Étant donné que rien ne peut la

réaliser, quel genre de personne alors peut

la réaliser ?

Je répondis :

— Il faut tout oublier, et c’est ainsi

que l’on peut la réaliser.

Le fonctionnaire fut surpris :

— Oublier quoi ?

Je répondis :

 

— Oublier son propre corps, oublier

son coeur, oublier le monde, oublier le

renom, oublier les profits, oublier son

époux (-se), oublier la fortune familiale,

oublier son travail, oublier la jouissance,

oublier les louanges, oublier les diffamations,

oublier les visions et les opinions,

oublier les sensations éprouvées, oublier la

joie et les plaisirs, oublier les ennuis, oublier

les mémoires et les habitudes, oublier…

Le fonctionnaire demanda :

— C’est la débilité mentale, n’est-ce

pas ?

Je répondis :

— Ce n’est pas cette débilité mentalelà,

mais elle renferme un esprit d’éveil.

Je dis encore :

— Étant donné que son propre corps

charnel disparaît à tout moment, d’autant

plus que les gens, les affaires et les objets

qui sont étrangers au corps humain, il suffit

de prouver sa propre nature de bouddha

qui est, à l’origine, pure, vaste, complète,

absente de naissance et d’extinction

; qui, au début, n’est ni venue ni

partie ; qui est primitivement le dharma et

qui existe originairement par essence.

Voilà justement l’Éveil parfait.

Je dis :

— Personne n’atteint aisément l’état

de bouddha, mais tout le monde peut

arriver à l’état de bouddha.

Je dis :

— Le sixième patriarche fondateur a

écrit cette stance :

À vrai dire, la bodhi n’est pas un

arbre,

Le clair miroir n’est pas non plus

une estrade ;

Aucun objet n’existe à l’origine,

À quel endroit est-elle couverte

de poussière ?

Ceci est le « vide » et aussi la « fin ».

Dans cet état-là, on comprend l’absence

de perception du moi, l’absence de perception

de l’homme, l’absence de perception

de tous les êtres et l’absence de

perception de la succession des existences.

Les mondes des dix directions ressemblent

à une bulle sur l’eau de l’océan, tous

les saints et sages sont comme un plumeau

d’éclair. Rien n’empêche les pratiquants

de la perfection de se servir à ce

moment-là de leur esprit d’éveil à réaliser

leur voeu formé dans le monde illusoire, à

porter secours aux êtres, le secours est

tout de même illusoire ; l’apparition et la

disparition, l’avancée et le recul sont tous

mis au destin et délivrés des illusions.

Qui était le sixième patriarche fondateur?

C’est un secret, un secret, un secret.

 

2022年功德主方案 
點此入內 線上刷卡
(單位:美金)

  下載迴向報名專用表 

迴向報名表填完之後請傳送E-mail: Email住址會使用灌水程式保護機制。你需要啟動Javascript才能觀看它

燃燈paypal註冊的信箱是Email住址會使用灌水程式保護機制。你需要啟動Javascript才能觀看它 敬請同門善信大德注意,以免無法收款!謝謝!

 

「隨喜贊助」、廣告刊登等,請參考下方。


點選「隨喜贊助」進入PayPal 線上信用卡贊助網頁,填寫數量即是您的贊助金額!

 

   

◆其他贊助方法:劃撥、匯票、支票及國外匯款

聯絡我們:

投稿專用E-mail:Email住址會使用灌水程式保護機制。你需要啟動Javascript才能觀看它

電話:886-49-2312992 分機 362

傳真:886-49-2350140
迴向報名表傳送E-mail:Email住址會使用灌水程式保護機制。你需要啟動Javascript才能觀看它

 

贊助索閱一年24期紙本雜誌、變更郵寄地址、或 參加「功德主方案

請洽分機 367

 ◆刊登全彩廣告/賀詞/請佛住世詞,下載廣告確認單。

請洽分機 368